×
×

Rapport 2020 sur l’aide belge au développement

Faire face aux pandémies

24 septembre 2020
Rapport 2020 sur l'aide belge au développement

Le Rapport 2020 du CNCD-11.11.11 sur l’aide belge au développement présente une analyse critique de l’évolution des politiques belges en matière de coopération au développement coopération au développement
aide publique au développement
aide au développement
entre septembre 2019 et août 2020
, une période marquée par les affaires courantes puis par un gouvernement concentré sur la réponse à la crise de Covid-19 Covid-19
Coronavirus
covid-19
coronavirus
.

Après un aperçu des tendances observées au niveau international (chapitre 1), le Rapport étudie les dernières évolutions en termes de quantité de l’aide (chapitre 2), de qualité de l’aide (chapitre 3), ainsi que de cohérence des politiques en faveur du développement (chapitre 4). Son dernier chapitre (chapitre 5, « Zoom ») est consacré cette année aux enjeux que la crise de Covid-19 entraîne pour les pays en développement.

L’APD mondiale ne représente en moyenne que 0,3% du RNB des pays donateurs, loin de l’engagement international des 0,7%.

Le chapitre sur le contexte international revient sur la mise en place de la nouvelle Commission européenne, associée au lancement du Pacte vert européen Green Deal
Pacte vert européen
, qui devrait servir de fil rouge à la plupart des politiques de l’Union européenne, y compris internationales, dans les années à venir. Il met ensuite en évidence les multiples chocs auxquels les pays en développement sont confrontés suite à la pandémie de Covid-19 : au-delà de la crise sanitaire, on constate en effet un choc économique, social et financier. À celui-ci risque de s’ajouter un choc de l’aide publique au développement (APD) si des mesures d’austérité entraînent une baisse de l’engagement des donateurs dans les années à venir. En 2019, l’APD mondiale a totalisé 152,8 milliards USD, impliquant une légère baisse de la part de l’aide dans le revenu national brut (RNB) des pays donateurs par rapport à 2018. L’APD mondiale ne représente en moyenne que 0,3% du RNB des pays donateurs, loin de l’engagement international des 0,7%.

Le chapitre consacré à la quantité de l’aide évalue les engagements financiers de la Belgique au cours de l’exercice 2019. Après une législature de coupes budgétaires, l’aide publique belge au développement est une nouvelle fois en baisse, tant en termes absolus que relatifs. Les chiffres 2019 présentent un montant de 1,946 milliard EUR et un pourcentage de 0,416% du RNB, le pourcentage le plus bas depuis 2004. L’aide belge est cependant plus concentrée que la moyenne des pays donateurs dans les pays pauvres et les États fragiles. De plus, la baisse des frais d’accueil de personnes en demande d’asile a été compensée par une augmentation de l’aide réelle. Enfin, la part de l’aide gérée sous la supervision de l’administration de la Coopération (DGD) est en hausse, représentant 60% de l’APD. Par contre, la part de l’aide belge intégrant la dimension genre est inférieure à l’engagement européen en la matière. Ce chapitre revient enfin sur les mesures prises pour appuyer les pays en développement face à la crise de la dette qui a émergé à la suite de la pandémie de Covid-19.