×
×

Carte blanche

Le gouvernement va-t-il laisser mourir les sans-papiers ?

6 juin 2021

112 organisations francophones et néerlandophones alertent sur la situation de plus en plus précaire des personnes sans papiers (plusieurs centaines d’entre elles sont en grève de la faim depuis le 23 mai et leur état est extrêmement inquiétant) et appuient leur demande de régularisation.

On le sait : les trajectoires de vie des personnes sans-papiers sont parcourues de violence. Violence à l’encontre de celles et ceux qui vivent ici depuis 5, 10, parfois 20 ans, à qui l’État refuse l’accès aux droits les plus élémentaires. Violence de l’exploitation dans de nombreux secteurs de l’économie. Violence de l’angoisse des lendemains sans aucune perspective. Violence des discours fallacieux et stigmatisants à leur égard, les présentant comme des délinquant·e·s, voire comme des maîtres chanteurs. Violence à l’égard des enfants nés ici mais privés de tout droit…

Un calcul électoraliste cynique

Ces dix dernières années, les autorités ont multiplié les réformes restreignant les possibilités d’accès au séjour légal en Belgique. Elles ont ainsi généré et massifié la situation de non-droit dans laquelle plusieurs dizaines de milliers de personnes, rendues « sans papiers », se retrouvent piégées. Par un calcul électoraliste cynique, leurs vies sont mises en balance avec les conséquences politiques d’une décision qui permettrait pourtant de sortir de l’impasse. Par ce même calcul, le gouvernement choisit d’investir 20 millions dans la politique de retour, plutôt que de s’atteler à la question cruciale : mettre ces personnes à l’abri du virus, comme il le fait pour le reste de la population.

La pandémie mondiale continue de faire des ravages et entraîne la fermeture de nombreuses frontières. L’élargissement de l’accès aux soins de santé au plus grand nombre est une urgence. La pétition « We are Belgium too » lancée par la Coordination des sans-papiers et Sans-papiers TV a franchi le cap des 25.000 signataires. Le personnel académique de l’ULB et de la VUB s’est prononcé publiquement en faveur de la régularisation… Les personnes sans papiers demandent l’objectivation de la délivrance de titres de séjour par l’adoption de critères clairs, inscrits de façon permanente dans la loi, et leur mise en application par une commission indépendante. Ce n’est ni démesuré, ni insurmontable.

Et ? Rien. L’État se tait. Son secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, lui, travaille à assurer à ces personnes un avenir dans leurs pays d’origine. Cynisme, disions-nous…

Grève de la faim et campagnes de mobilisation

Face à la dureté de leurs conditions de vie et à l’absence de perspective, face à la violence du non-droit, des personnes sans papiers ont décidé de mettre leur vie en jeu… Depuis ce 23 mai, plusieurs centaines d’entre elles ont entamé une grève de la faim dans les occupations menées par l’Union des sans-papiers pour la régularisation.

L’histoire l’a démontré : leur lutte ne va pas s’arrêter. Les campagnes, actions et mobilisations de ces derniers mois vont, au contraire, durer et s’intensifier. Tant que le gouvernement n’aura pas le courage politique d’assumer un changement de cap à leur égard, la détermination et l’engagement des personnes sans papiers iront crescendo. Et elles prendront des risques graves pour leurs vies.

Nous – acteurs associatifs, syndicaux, citoyens, militants – continuerons à soutenir leurs revendications en faveur d’une régularisation de leur séjour sur base de critères clairs, inscrits de façon permanente dans la législation et analysés par une commission indépendante.

Le gouvernement va-t-il enfin prendre les mesures, justes, nécessaires, et simplement vitales que nous demandons depuis tellement d’années ? Ou va-t-il continuer à signifier par son mépris que certaines vies valent moins que d’autres ?


Signataires : Coordination des sans-papiers de Belgique Union des Sans-Papiers pour la Régularisation, Acteurs de l’Ombre, Actrices et Acteurs des Temps Présents, Agir pour la paix, Alternative Théâtre ASBL, AMA – Fédération des maisons d’accueil et des services d’aide aux sans-abri, Antenne Brabant-Wallon – Plateforme Citoyenne (BxlRefugees), Antenne Hainaut Région du Centre – Plateforme Citoyenne (BxlRefugees), Antenne Liège – Plateforme Citoyenne (BxlRefugees), Antenne Namur-Luxembourg – Plateforme Citoyenne (BxlRefugees), Antenne Wapi-Tournaisis – Plateforme Citoyenne (BxlRefugees), Antwerpen – Burgerplatform (BxlRefugees), ASPH – Association Socialiste de la Personne Handicapée, Brussels Platform Armoede, BESP – Bureau d’Etude des Sans-Papiers, CAI – Centre d’action interculturelle de la province de Namur, CASG pour les Familles, CBCS – Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique, Centre Avec ASBL, Centre d’Action Laïque du Luxembourg ASBL, Centre d’Action Laïque de la Province de Liège, CEPAG AFICo, CeRAIC – Centre Régional d’Action Interculturelle de la Région du Centre, CGSP ALR Bruxelles, Chez Zelle ASBL, CIMB – Centre Interculturel de Mons et du Borinage, CINL – Centre des Immigrés Namur-Luxembourg, CIRÉ – Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Étrangers, CNCD-11.11.11, Collectif des Afghans sans papiers, Collectif Formation Société ASBL, Collectif Hesbaye terre d’accueil, Collectif La Bruyère commune hospitalière Commune hospitalière
Communes hospitalières
, Collectif liégeois de soutien aux sans-papiers, Collectif Verviétois de Soutien aux Sans-Papiers, Collectifs d’écrits aisbl, COLUPA – Coalition luxembourgeoise pour la Paix, Comité de soutien à la Voix des Sans-Papiers de Liège, Comité des Femmes Sans-Papiers, Comité des Travailleurs·ses Migrants·tes avec et sans papiers / Ligue des travailleuses domestiques de la CSC Bruxelles, Compagnie Maritime, théâtre d’intervention, Compagnie Transe-en-Danse, Compagnons Bâtisseurs ASBL, Coordination wallonne des collectifs et associations venant en aide aux Migrant·e·s en transit – DisCRI, CRACPE – Collectif de Résistance aux Centres pour Etrangers, CRIBW – Centre Régional d’Intégration du Brabant-Wallon, CRIC – Centre Régional d’Intégration de Charleroi, CRILUX – Centre Régional d’Intégration de la province de Luxembourg, CRIPEL – Centre Régional pour l’Intégration des Personnes Etrangères ou d’origine étrangère de Liège, CRVI – Centre Régional de Verviers pour l’Intégration, CSC Bruxelles, Culture & Démocratie ASBL, Cultures & Santé ASBL, CVB – Centre Vidéo de Bruxelles ASBL, DAL Tournai – Collectif Droit Au Logement pour tous, Droits Quotidiens, Entr’Aide des Marolles, Équipes Populaires, Espace Seniors ASBL, FDSS – Fédération des Services Sociaux, Fédération des Centres de Planning Familial, Fedito Bxl – Fédération Bruxelloise des Institutions pour Toxicomanes, Femmes Prévoyantes Socialistes, FGTB Bruxelles, FGTB Namur, FGTB Wallonne, Gastvrij Beveren vzw, Gastvrij Netwerk vzw, Gent – Burgerplatform (BxlRefugees), Groupe montois de soutien aux sans-papiers, Hesbaye, Terre d’Accueil – Plateforme Citoyenne (BxlRefugees), House of Compassion / Eglise du Béguinage, IEB – Inter-Environnement Bruxelles, L’Etape ASBL, La Belle Diversité, La Bellone, Lama ASBL, Latitude Jeunes, Le boson, Le Maître Mot, Le Monde des Possibles, Les amis d’accompagner, Maison de Quartier Saint Antoine de Forest, Maison internationale de Tournai, Marche des Migrant·e·s de la région du Centre, Médecins du Monde / Dokters van de Wereld, Migrakot, Migrants CSC, MOC – Mouvement Ouvrier Chrétien, Mouvement des Objecteurs de Croissance, Objectif – Mouvement pour l’égalité des droits, PAC – Présence et Action Culturelles, Pigment vzw, Plateforme 05, Plateforme Citoyenne – BxlRefugees – Burgerplatform, Point d’Appui, Réseau d’Aide aux Toxicomanes, RWLP – Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté, SESO – Service Social des Solidarités, Siréas, SMES, Soleil du Cœur – Maison d’Accueil et Association de Promotion du Logement, Solidaris mutualités, Syndicat des Locataires / Huurdersbond, Théâtre La montagne magique, Université populaire de Bruxelles ASBL, UPJB – Union des Progressistes Juifs de Belgique, Vie Féminine, Vlaanderen – Burgerplatform (BxlRefugees), Voix des Sans-Papiers Verviers, Vriendschap zonder grenzen – Amitié sans frontières.

Carte blanche parue dans Le Soir le samedi 5 juin 2021.