×
×

Égalité des sexes

Pour l'égalité entre les femmes et les hommes

Le défi

Changements climatiques, conflits armés, insécurité alimentaire, mondialisation ; le monde est en constante mutation. Face à ces nouveaux défis, les discriminations envers les femmes persistent. Et pour cause, entre une montée en puissance des mouvements conservateurs contestant les droits sexuels et reproductifs, la difficulté pour les femmes de devenir propriétaires des terres cultivables et les violences endurées par les migrantes durant leur exil, tous les domaines qui régissent nos sociétés sont gangrénés par les inégalités de genre.

Alors qu’elles sont les premières concernées par cette situation et qu’elles sont porteuses de solutions face aux grands défis de ce monde, les femmes restent largement exclues des processus de décision et d’action pour un changement. Qui plus est, malgré les progrès récents, les disparités persistantes en matière d’éducation, selon les régions et catégories de revenus, et les nombreux obstacles pour les femmes à s’imposer dans les sphères politique et économique bloquent considérablement les améliorations à long terme. Il est dès lors grand temps de faire des droits des femmes une priorité.


1/4 de la population mondiale reste privée de droits reproductifs.

18,3% des ministres de gouvernement dans le monde sont des femmes.

L’alternative

Militantes féministes, défenseuses des droits humains, parlementaires, journalistes ou encore paysannes œuvrent aux quatre coins du globe pour placer l’égalité des sexes au centre de tous les enjeux politiques, aussi bien au niveau local qu’international.

Puisque les inégalités de genre sont structurelles et systémiques, la promotion des droits des femmes et leur autonomisation (empowerment) doit devenir une priorité dans tous les domaines.

Pour ce faire, les orientations prises par les responsables politiques aux niveaux belge, européen et international doivent toujours garder le prisme de l’égalité des sexes comme élément transversal aux débats.

Ainsi, la coopération au développement doit anticiper en quoi les programmes de développement peuvent se répercuter différemment sur les hommes et les femmes et les adapter si nécessaire. En parallèle, elle doit aussi cibler de manière spécifique les droits des femmes et l’égalité des sexes.


Au cours de la décennie écoulée, la scolarisation des filles de tous âges s’est améliorée et a convergé celle des garçons, mais seuls 66 % des pays ont atteint la parité entre les sexes dans l’enseignement primaire, 45 % dans le premier cycle du secondaire et 25 % dans le deuxième cycle du secondaire. 
Il est plus probable que des accords de paix se maintiennent lorsque les femmes participent pleinement aux processus de paix.

Ce que nous faisons

  1. Sensibiliser

    Le CNCD-11.11.11 et ses ONG membres proposent des outils et animations pour aborder la question de l’égalité des genres. L’outil pédagogique Femmes et migrations permet par exemple de s’interroger sur la dimension du genre dans le phénomène migratoire.

  2. Interpeller
    Le CNCD-11.11.11 et ses ONG membres mobilisent les citoyens et interpellent les responsables politiques en faveur de l’égalité des sexes.
  3. Financer

    A travers l’Opération 11.11.11, de nombreux projets sont financés pour l’empowerment des femmes : au Guatemala, au Sénégal, en Bolivie, en Asie du Sud-Est, etc. En RDC, par exemple, l’opération soutient les initiatives contre les violences sexuelles de l’ONG MEMISA.

Des avancées

  • En matière d’éducation, le taux de scolarisation des filles rattrape progressivement celui des garçons, en particulier en Afrique subsaharienne. Toutefois, il faudra fournir encore de nombreux efforts pour assurer un accès égal à l’éducation dans le monde et s’assurer que les filles puissent rester scolarisées.
  • La Belgique est l’un des pays les plus avancés en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs. Toutefois, cette tendance s’inverse partout dans le monde avec l’augmentation du radicalisme et des conservatismes religieux et politiques.
  • S’il reste à faire de nombreux efforts en matière de participation politique chez les femmes, les progrès de certains pays nous démontrent que la parité homme-femme en politique est possible. Par exemple, au Rwanda, les femmes occupent 63,8% des sièges à la chambre basse du Parlement.


Contact

qui?

Coralie Vos

Adresse

Quai du Commerce 9, 1000 Bruxelles

telephone

+32 (0) 2 250 12 47

Email

coralie.vos@cncd.be